Vue sur la ville de Porto

Du soleil, la mer et des spécialités gastronomiques à tomber par terre. Voici mes 3 critères pour une destination idéale ! C’est sans doute pour cela que le Portugal a été l’un de mes plus beaux voyages. A l’origine, je voulais absolument découvrir Lisbonne et j’étais persuadée que ce serait un coup de cœur. En réalité, mon véritable coup de cœur a été Porto. Authentique et magnifique, cette ville a su me charmer grâce à la beauté de ses paysages et à la sympathie de ses habitants. Ce n’est pas pour rien qu’elle est classée au Patrimoine de l’Unesco depuis 1996 ! Vous souhaitez visiter Porto en 3 jours ? Itinéraire, conseils et bonnes adresses : je partage avec vous le récit de ce voyage mémorable dans l’une des plus belles villes d’Europe.

Quand visiter Porto ?

Quelle que soit la saison, le climat au Portugal reste agréable. En été, les températures oscillent entre 14 et 30°C. En hiver, elles sont comprises entre 5 et 14°C. Toutefois, comme la côte atlantique est proche, les précipitations sont assez fréquentes, surtout en hiver. Ce serait dommage de se priver de balade à cause de la pluie…

Si vous voulez profiter d’un temps sec et chaud, la meilleure période pour séjourner à Porto sera donc l’été (juin, juillet et août). Le revers de la médaille : l’afflux de touristes ! Nous avons choisi le mois d’août pour notre venue et c’était drôle d’entendre parler davantage le français autour de nous que le portugais ou même l’anglais…

Si vous en avez la possibilité et que vous ne venez pas uniquement pour profiter des plages, le printemps (mai/juin) s’avère être un bon compromis. Les paysages sont déjà verdoyants et l’affluence touristique est modérée.

Le mois de septembre est aussi un très bon choix. A cette période les prix des billets d’avion s’effondrent par rapport à juillet/août. Vous croiserez moins de touristes et les heures d’ensoleillement seront encore nombreuses.

Visiter Porto en 3 jours

Comment se rendre à Porto ?

Avion, train, bus ou voiture : les solutions les plus classiques s’offrent à vous pour rendre à Porto depuis la France. Cependant, la voiture n’est à envisager que si vous souhaitez réaliser un road-trip entre plusieurs villes du Portugal. Les autoroutes à péages sont chères au Portugal et il n’est pas très facile de circuler en voiture ou de se garer à Porto. Ainsi, la solution la plus courte et la plus économique s’avère être (ironiquement) l’avion.

En avion

L’Aéroport de Francisco Sá Carneiro (OPO) est un aéroport international important. De ce fait, il existe de nombreux vols directs vers toute l’Europe. En plus d’être une destination touristique peu chère en terme de niveau de vie, vous économiserez aussi sur le prix de vos billets d’avion. En réservant vos billets à l’avance, vous pourrez les avoir pour quelques dizaines d’euros seulement ! EasyJet, Ryanair, Vueling et Transavia sont des compagnies low-cost auxquelles vous pouvez faire confiance pour vous rendre à Porto.

Sachez qu’il existe désormais un vol direct Nice-Porto avec la compagnie Easyjet (le lundi, le jeudi et le dimanche) ! Autrement, des vols directs existent depuis Paris, Lyon, Bordeaux, Nantes, Toulouse et Marseille. Utilisez l’outil Google Flights pour trouver un vol aux dates souhaitées.

L’aéroport se trouve à 14 kilomètres au nord de la ville. Il ne possède qu’un seul terminal d’arrivée et qu’un seul terminal de départ, ce qui est très pratique. A votre arrivée, il suffit de sortir sur le terre-plein central à l’extérieur pour accéder aux différents transports. Pour rejoindre le centre de Porto, quatre solutions s’offrent à vous :

  • Le métro : 2 € pour environ 30 à 40 minutes de trajet
  • La navette : 5 € pour environ 25 minutes de trajet (liaison express entre l’aéroport et le centre ville avec seulement 2 stations, et un espace réservé aux bagages)
  • Un bus classique (lignes 601, 602 ou 604) : 2 € pour 50 minutes de trajet environ (pas d’espace spécifique réservé aux bagages)
  • Un taxi (voitures de couleur noire, verte ou beige avec l’enseigne « TAXI ») : entre 20 à 30 € le trajet (sans compter le supplément pour les bagages)

En train ou en bus

Si vous envisagez de visiter également Lisbonne, vous pouvez rejoindre Porto en 3 heures de train (environ 25 € l’aller) depuis cette ville. Vous ne paierez donc que le billet d’avion Paris-Lisbonne puis Porto-Paris. En fait, nous avons fait l’inverse. Nous sommes partis de Paris pour aller à Porto, puis nous avons rejoint Lisbonne en train avant de reprendre l’avion quelques jours plus tard pour Paris. C’est une bonne option pour faire d’une pierre deux coups et ainsi économiser un trajet en avion. A Porto, vous arriverez à la gare de Campanha qui se situe à l’est de la ville. Pour vous rendre à la gare de Sao Bento, dans le centre, comptez 10 minutes supplémentaires.

Si vous disposez de plus de temps et que vous souhaitez payer moins cher, il existe aussi des bus (avec plusieurs départs quotidiens) entre Lisbonne et Porto. Le trajet dure environ 3h30 selon le bus et coûte 19 €. Vous pouvez consulter les possibilités de trajet et réserver vos billets sur le site de Rede Expressos. Il s’agit de la société principale de bus au Portugal.

Escalier à Porto

Visiter Porto en 3 jours : comment se déplacer ?

Porto est une ville qu’il est facile et très agréable de parcourir à pied. A part pour rejoindre le centre-ville de puis l’aéroport, nous n’avons pratiquement jamais fait appel aux transports en commun. Je dis « pratiquement », car nous avons tout de même pris le tramway pour nous éloigner du centre. En plus d’être un moyen de transport, le tramway est une véritable attraction touristique à Porto.

Même si parcourir la ville à pied est tout à fait possible, le très bon réseau de transports en commun permet de rejoindre certains lieux qui sont excentrés. Il existe 6 lignes de métro (A, B, C, D, E et F), 3 lignes de tramway et divers bus urbains. Cette dernière option conviendra aux amateurs de sensations fortes, étant donnés les virages et les pentes escarpées sur le trajet !

La meilleure solution est d’acheter une carte « Andante » (pass magnétique individuel et rechargeable). Elle est valable pour le métro, le bus et le tramway. Le pass ne coûte que 0,60 €, puis il vous faudra rajouter de 1,20 € à 4 € le trajet (en fonction de la zone). Sachez qu’il existe aussi une carte Andante Tour. Celle-ci vous permettra de réaliser des trajets illimités sur une période de 24h (7 €) ou pendant 3 jours (15 €). Pour avoir plus d’infos, rendez-vous sur le site du métro de Porto ou sur le site de la Société de transports collectifs de Porto pour les bus.

Inutile d’investir dans une voiture de location lors de votre séjour à Porto. Il est possible de réaliser certaines excursions à la journées en train. De plus, il n’est pas très facile de conduire dans le centre de Porto. En effet, les routes sont agencées de manière particulière et il y a peu de places de parking. Toutefois, vous pouvez envisager de louer un véhicule si vous souhaitez explorer la vallée du Douro ou le nord-est du Portugal. De ce côté-ci il n’y a presque aucune solution de transports en commun malheureusement.

Visiter Porto en 3 jours : notre itinéraire

Jour 1 : Arrivée à Porto et découverte du quartier de Ribeira

Nous avons commencé notre visite de la ville en début d’après-midi, le temps d’arriver à Porto et de poser nos affaires dans notre logement (une chambre chez une très gentille dame qui ne parlait ni anglais, ni espagnol… ce qui nous a valu de beaux moments de « mimer, c’est gagné » !).

Avant d’entamer notre descente vers la rive du fleuve, nous avons pu admirer la Cathédrale, appelée La Sé. L’esplanade de la Cathédrale offre un très joli point de vue sur la ville ! Nous nous sommes ensuite dirigés vers le quartier de Ribeira. Il s’agit du lieu le plus important à visiter à Porto selon moi, car il correspond au centre historique. J’ai tout de suite eu un coup de cœur pour les maisons aux façades colorées, les fameux azulejos (carreaux de faïence) et les petites ruelles très typiques…

Ruelle typique de Porto
Vieux quartier à Porto

La place de Ribeira et le quai qui jouxte le Douro sont très fréquentés par les touristes, avec de nombreux bars et restaurants. Il y a donc beaucoup d’animation et d’effervescence. Malgré tout, le fait de se balader sur le quai est très agréable, on profite de la magnifique vue sur le Pont Dom-Luís (ou Louis 1er) construit par Gustave Eiffel. S’il y a bien un endroit où vous devez admirer le coucher du soleil, c’est bien ici !

Jour 2 : Visite du marché de Porto et promenade le long du Cais de Gaia

Dès 9h00, nous nous rendons à la gare de São Bento pour prendre en photos les magnifiques azulejos. La foule est peu dense à cette heure, ce qui facilite grandement la tâche.

Visiter Porto en 3 jours : découvrir la gare de Sao Bento
Azulejos ou carreaux de faïence au Portugal

En sortant de la gare, nous remontons l’avenue Dos Aliados et faisons notre première rencontre avec le mythique tramway de Porto. Pour le coup, il y avait beaucoup de monde donc impossible de faire une jolie photo… Ce n’est que partie remise. Au bout de l’avenue, nous tombons sur la Camara municipal de Porto, la mairie.

Mairie de Porto

Nous rallions par la suite l’un des endroits les plus typiques de la ville, qui sera mon coup de cœur de ce séjour : le Mercado do Bolhão, le marché de la ville. Nous avons bien fait de venir tôt le matin puisqu’il y a encore peu de monde. L’ambiance qui s’en dégage est apaisante : les vendeurs s’installent tranquillement, dans une atmosphère calme et agréable. Vous verrez qu’il est très plaisant de déambuler dans les allées et il existe même un étage avec d’autres vendeurs. Les produits artisanaux se succèdent, tous plus beaux les uns que les autres. Attention cependant à ne pas se faire avoir sur la qualité ! Le plus tentant reste sans conteste la nourriture : c’est décidé, nous déjeunerons ici ce midi (voir la partie réservée aux bonnes adresses dans cet article).

Les abords du marché sont aussi à découvrir : il y a quelques boutiques et des ruelles très typiques.

Au programme cet après-midi : la traversée du Pont Louis 1er et une promenade le long du Cais de Gaia. Cette balade permet d’admirer le port fluvial et ses bateaux pittoresques.

Pour profiter d’une vue unique sur Porto, nous prenons ensuite le téléphérique de Gaia qui emmène les visiteurs dans le Jardin de Morro et le Monastère de Serra do Pilar. C’est LE plus beau point de vue sur Porto, à ne pas rater ! Le ticket aller coûte 6 €, et la durée du trajet est d’environ 5 minutes.

Une fois que nous avons regagné l’autre côté de la rive, nous découvrons la Rua dos flores, entre la gare de São Bento et le fleuve. Il s’agit d’une petite rue pavée avec des commerces traditionnels et des immeubles datant du 18e siècle. A l’époque, c’était la rue des joailliers et des orfèvres. Au printemps et en été, vous aurez la chance de profiter des fameuses flores (fleurs) puisque la plupart des balcons en sont joliment décorés. On y croise également des musiciens et des artistes. C’est l’occasion de s’attabler sur la terrasse d’un café pour profiter de l’animation.

Jour 3 : Visite de la Torre Dos Clerigos et balade à Foz de Douro

En début de journée, nous visitons la Torre Dos Clérigos (Tour des Clercs). Nous gravissons ainsi plus de 200 marches pour prendre de la hauteur sur la ville. Le panorama, sans doute l’un des plus beaux de Porto, mérite tous ces efforts ! Attention, en pleine saison il y a vraiment beaucoup de monde… Il vaut mieux donc prévoir cette activité en matinée et venir en avance, avant l’ouverture à 9h00 du matin. Le ticket coûte 6 €.

L’après-midi, nous décidons de nous rendre à Foz Do Douro en tramway. Il s’agit d’une station balnéaire à l’ouest de Porto, qui était autrefois un port de pêche. Désormais, il s’agit d’une banlieue aisée avec de jolies plages qui donnent sur l’océan Atlantique. C’est l’occasion d’écouter le bruit des vagues et le chant des mouettes, tout en profitant du soleil. Dépaysement total par rapport au centre historique de Porto ! Pourtant, là aussi finalement il y a de l’animation. Nombreux sont ceux qui se prélassent au soleil ou qui se baladent sur l’esplanade et en bord de mer. L’ambiance reste très détendue, à la limite de la nonchalance. Bref : l’endroit idéal pour terminer ce séjour à Porto et recharger les batteries avant notre prochaine escapade !

D’autres activités et lieux à visiter à Porto

Visiter Porto en 3 jours n’est évidemment pas suffisant pour tout découvrir et explorer… Voici donc une petite liste de lieux à visiter et d’activités à réaliser si vous disposez de plus de temps :

  • Visiter la Livraria Lello e Irmão (librairie Lello), l’une des plus belles au monde ! Elle se situe 144 Rua das Carmelitas, dans le centre historique de la ville, près de la Tour des Clercs. Nous avons essayé d’y rentrer, mais en pleine journée et en haute saison c’est quasiment impossible vu la fréquentation spectaculaire… Cela ne nous a pas empêché d’être émerveillés devant la magnifique façade néogothique. Si vous réussissez à y entrer, vous pourrez y admirer l’extraordinaire escalier qui a apparemment inspiré J.K. Rowling pour l’écriture de son célèbre roman « Harry Potter à l’école des sorciers » ! L’auteure a en effet vécu à Porto lorsqu’elle était professeur d’anglais, et elle venait régulièrement dans cette librairie.
  • Flâner dans les jardins du Palácio de Cristal (Palais de Cristal) pour y admirer les fleurs, les plantes et les oiseaux dès le printemps. Le lieu offre également quelques points de vue sur la ville de Porto, de Vila Nova de Gaia et sur le Douro.
  • Se cultiver dans l’un des nombreux musées à Porto : le Musée National Soares dos Reis (collections de peinture et de sculptures), le Musée de la photographie (situé dans l’ancienne prison de Porto) ou encore le Musée de la Biodiversité et son jardin botanique par exemple.
  • Visiter une ou plusieurs cave(s) à vins. La plupart d’entre elles se trouvent à Vila Nova de Gaia. Accompagné d’un guide, vous découvrirez comment sont réalisées les vendanges ainsi que les différents étapes d’élaboration du vin. Vous aurez bien évidemment droit à une dégustation à la fin de la visite ! Il existe des entrées combinées pour visiter plusieurs caves, cela vous permettra d’économiser sur le prix d’ensemble. Les caves les plus connues et les plus réputées : Cálem, Ramos Pinto, Ferreira et Sandeman.
  • Découvrir la Vallée du Douro lors d’une croisière et naviguer sur le fleuve à bord d’un rabelon (bateau traditionnel utilisé autrefois par les Portugais pour transporter le vin). Il existe des croisières d’une heure (environ 15 € par personne), d’une demie journée ou d’une journée complète (75 € en moyenne). En fonction du type de croisière que vous choisissez, vous pouvez vivre les expériences suivantes : écouter les commentaires d’un guide sur l’histoire du fleuve, prendre un déjeuner sur le bateau tout en admirant la vue, découvrir les 6 ponts de la région, visiter une quinta (domaine typique de la région) et y déguster des vins, ou encore visiter des musées traditionnels (le Museu do Azeite ou Musée de l’huile d’olive par exemple).
  • Longer le fleuve en voiture ou en train, si jamais une excursion en bateau ne vous tente pas. Avec la voiture, vous pourrez ainsi visiter certaines petites villes de la région du Douro et choisir les caves à vin qui vous inspirent. Cependant, notez bien que les routes ne longent pas toujours le Douro. Vous n’aurez donc pas toujours accès aux meilleurs points de vue.

Nos bonnes adresses à Porto

Ah, la gastronomie portugaise… Le poisson grillé, les fruits de mer, le bacalhau (morue) sous toutes ses formes, l’huile d’olive de qualité ou encore les délicieuses pasteis de nata saupoudrées de cannelle : il y a de quoi se RÉGALER ! Je vous laisse vous familiariser avec les spécialités portugaises en parcourant cet article du Routard qui énumère les plats traditionnels mais aussi les boissons (bière, vin et le fameux porto) que vous pourrez savourer lors de votre séjour au Portugal.

Si vous voulez être sûr de vous régaler à Porto, équipez-vous d’un stylo et notez les bonnes adresses ci-dessous :

Bacalhau (153-155 Muro dos Bacalhoeiros)

C’est un excellent emplacement pour déguster un verre de Porto en admirant le coucher du soleil sur le Douro. Les produits sont frais et la cuisine excellente, pour des tarifs raisonnables. Le jour de notre visite, nous avions pris en entrée une soupe de légumes et un gaspacho qui étaient tous les deux délicieux. En plat, il fallait faire honneur au produit phrase du restaurant : le bacalhau posé sur un mélange de pommes de terre, d’olives séchées et d’œufs brouillés. C’était juste divin !

Arroz de Forno (rua Mouzinho Silveira 203)

Nous avons eu la chance d’être accueillis de manière très aimable par le serveur qui parlait français. Côté nourriture, c’était délicieux ! Ici encore, vous pourrez déguster des plats typiques, servis dans des proportions généreuses : bœuf à la portugaise, poulpe grillé ou encore bacalhau à Brás (morue émiettée avec des œufs et des pommes de terre). Petite curiosité du lieu : le mur de pierre où les clients peuvent essayer de placer des pièces de monnaie sans les faire tomber.

El Mercado du Bolhão (rua Fernandes Tomas)

Plusieurs restaurants dans le marché proposent des plats typiques le midi, dans une ambiance animée et très conviviale. C’est l’occasion de goûter les spécialités locales, réalisées à partir des produits frais du marché et à moindre prix. Vous pourrez faire votre choix en déambulant dans les allées du marché : soupe de poissons, tapas à la portugaises, sandwich au cochon de lait grillé, plat de tripes « à la mode de Porto » (avec plusieurs viandes et des haricots blancs), sardines grillées accompagnées de frites… Le service est rudimentaire et vous serez installés sur des tables usées et ornées de vieilles nappes. Le charme de l’authentique ! Il vous faudra juste être très ponctuel pour le déjeuner (ou très patient), car c’est un lieu très fréquenté.

Pisca (rua Passeio Alegre 294)

Dans un esprit « tapas », Pisca propose des plats typiques du Portugal avec des produits frais de la mer, accompagnés d’une sélection de vins locaux. Au Portugal, on appelle cela des « petiscos », c’est l’équivalent des tapas en Espagne. Vous pourrez donc partager des petits plats de poulpe, de sardines grillées, de gambas, de beignets de morue ou encore de calamars frits. Attention, car comme dans tous les restaurants de ce genre, on est tenté de prendre plusieurs plats à partager et l’addition peut vite monter !

Tempêro d’Maria (Avenida Diogo Leite 278)

De l’autre côté du fleuve, ce restaurant offre un cadre agréable pour un déjeuner ou un dîner. Depuis la terrasse, vous aurez une vue imprenable sur le Douro et le Pont Luis I. Les linguinis aux crevettes étaient excellentes. Mon binôme a voulu quant à lui tester la fameuse Francesinha, une recette originale de Porto. Il s’agit d’une sorte de croque-monsieur avec des saucisses, du jambon et de la viande de bœuf, le tout couvert de fromage et de sauce piquante à la bière. Verdict : c’est aussi gras et copieux que ça en a l’air !

Mes conseils pour un séjour à Porto

Si Porto fait partie de vos prochaines destinations, voici quelques conseils afin de préparer au mieux votre voyage…

  • Visiter Porto en 3 jours est le minimum requis ! Il faut au moins cela pour profiter comme il se doit de Porto. Un week-end prolongé constitue donc une bonne occasion pour votre venue.
  • Si vous disposez de plus de 3 ou 4 jours de vacances, vous pouvez faire comme nous et enchaîner ensuite sur Lisbonne en prenant le train, ou intégrer Porto à votre road-trip si vous souhaitez découvrir plusieurs villes du Portugal.
  • N’oubliez pas le décalage horaire entre la France et le Portugal. Il fait une heure de moins chez nos voisins portugais. C’est peu, mais c’est déjà ça de gagné si on arrive à Porto en journée !
  • Pour communiquer plus facilement lors de votre voyage, apprenez quelques mots et expressions. Ce sera très utile au restaurant, dans les boutiques, les musées, etc. Je vous conseille cet article du site Evaneos avec une liste de mots courants et d’expressions de base en portugais.
  • Au restaurant, le pain, le fromage ou encore les olives sont fréquemment servis d’office lorsque vous vous installez à table. Le problème : ils sont bien souvent payants, mais uniquement si vous les consommez. N’hésitez pas à les renvoyer dès le début du repas car certains restaurateurs sont dans l’abus… Ils vous facturent ces extras même si vous n’y touchez pas !
  • Dans certains restaurants, pour un même plat vous aurez le choix entre une dose et une demie dose (meia-dose). En réalité, une demie dose vous suffira largement car les proportions sont très généreuses. Une dose correspond en fait à un plat pour 2 personnes.
  • Si vous souhaitez profiter de la plage lors de votre séjour à Porto, je vous conseille cet article. Il explore les différentes possibilités avec les transports en commun.
Le coucher de soleil sur le Douro

Ce voyage de 3 jours à Porto était sans conteste l’un des plus beaux que j’ai pu réaliser. Cela tient sans doute au fait que Porto se démarque des autres grandes villes européennes par ses nombreux atouts : une ambiance pittoresque, de sublimes panaromas des deux côtés du Douro, une ambiance chaleureuse et détendue… Une très bonne manière de commencer notre découverte du Portugal, avant de rejoindre cette fois-ci la capitale. Je vous donne donc rendez-vous dans un prochain article pour partir à la découverte de Lisbonne  !

Vous avez également eu la chance de visiter Porto ? N’hésitez pas à partager en commentaire vos conseils et vos impressions concernant cette ville. Si vous recherchez d’autres destinations, faites un tour du côté des articles « voyages » de ce blog, et vous trouverez peut-être votre bonheur !