Que faire en Martinique : 10 activités incontournables

Fermez les yeux et imaginez. Une forêt luxuriante, des plages paradisiaques, une mer cristalline, une faune et une flore exotiques… La Martinique fait irrésistiblement rêver ! Cette région d’Outre-mer est le lieu idéal de vacances pour les amoureux de la nature, les randonneurs et même les amateurs de farniente. Après y avoir passé 10 jours, je peux vous assurer qu’un mois entier ne suffirait pas à découvrir toutes les richesses de ce territoire des Antilles françaises. Visiter la Martinique, c’est découvrir un patrimoine historique fort, une culture riche et variée et d’exceptionnels espaces naturels préservés. Alors, que faire en Martinique ? Dans cet article, je partage avec vous les 10 activités qui me semblent incontournables lors d’un séjour en Martinique. Vous trouverez également quelques conseils qui se révéleront indispensables afin d’organiser au mieux votre visite. Attendez-vous à réaliser l’un des plus beaux voyages de votre vie !

Que faire en Martinique : les 10 incontournables

1. Se balader dans Fort-de-France

Le chef-lieu est un passage obligé lors d’un séjour en Martinique. Vous le constaterez sans peine : Fort-de-France est très animé ! L’atmosphère de la ville est particulière, et tranche totalement avec le reste de l’île. Vous trouverez beaucoup de commerces, et vous pourrez également vous attardez sur les marchés de la ville pour trouver des souvenirs à ramener en Métropole.

Il est possible et même préférable de passer une demi-journée ou une journée entière à Fort-de-France. Son intérêt repose sur de nombreux monuments à voir et à visiter :

  • le Fort Desaix qui est la plus grande fortification de type Vauban en Martinique ;
  • l’ancien Fort militaire de Tartenson ;
  • le Fort Saint-Louis qui constitue la base navale de la marine militaire française aux Antilles ;
  • la Cathédrale Saint-Louis et son impressionnante nef entourée de nombreux vitraux d’époque ;
  • la Bibliothèque Schoelcher qui allie style Byzantin et Art Nouveau ;
  • l’Espace Muséal Aimé Césaire qui était le dernier bureau occupé par le célèbre poète et homme politique ;
  • le Musée Départemental d’Archéologie et de Préhistoire ;
  • le Musée régional d’histoire et d’ethnographie sur la culture créole.

Fort-de-France vaut également le détour pour sa splendide baie des Flamands, du côté de la mer des Caraïbes. Bien qu’elle soit de taille modeste et peu connue, elle fait partie des plus belles baies du monde selon le classement établi en 2011 par l’association The Club of the Most Beautiful Bays in the World ! Il faut dire que la baie recèle une faune et une flore d’exception, avec un millier d’espèces endémiques. Pour en profiter, rendez-vous directement sur le bord de mer de Fort-de-France ou sur le bord de mer des Trois-Îlets. Autrement, la vue sur la baie depuis le Fort Saint-Louis est juste exceptionnelle !

Enfin, la commune de Fort-de-France marque le début de la fameuse Route de la Trace. Il s’agit d’une des plus belles routes panoramiques de l’île, qui s’étend donc du chef-lieu de la Martinique jusqu’au village de Morne-Rouge. Sur 30 kilomètres, vous pourrez admirer de superbes paysages et vous plonger dans l’ambiance unique de la forêt tropicale. De nombreux lieux d’intérêt jalonnent le parcours : la Basilique du Sacré-Cœur, le Jardin de Balata, la cascade du Saut du Gendarme ou encore le domaine d’Émeraude.

2. Faire les marchés et goûter aux produits locaux

Rien de plus authentique qu’un marché pour s’imprégner de l’ambiance locale ! Ce sont de véritables institutions en Martinique. Il n’y a pas que celui de Fort-de-France qui mérite un détour, loin de là. Lorsque vous partez à la découverte d’une commune, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil au marché du coin pour trouver des produits locaux ou juste faire quelques photos. Voici quelques marchés qui valent le coup d’être visités :

  • le marché couvert de Saint-Anne (ouvert tous les jours de 6h00 à 13h00) ;
  • l’authentique et vaste marché de Saint-Pierre (du lundi au samedi de 6h00 à 13h00) ;
  • le marché du Diamant au bord de la plage (du mardi au dimanche de 6h00 à 13h00) ;
  • le célèbre marché aux poissons sur la route de la Jetée au François (en matinée, selon arrivage) ;
  • le marché couvert de Rivière-Pilote très fréquentée par les locaux (du lundi au samedi de 7h00 à 13h00) ;
  • le petit marché couvert de La Trinité (du lundi au samedi) où nous avons séjourné.

Fruits exotiques, légumes atypiques et colorés, épices, confitures, rhums arrangés, liqueurs, poisson frais, gâteaux locaux, plats traditionnels… Dépaysement garanti ! Et si vous vous laissiez tenter par des produits que vous n’avez pas l’habitude de cuisiner et de manger ?

Renseignez-vous au préalable et sur le marché auprès des vendeurs pour préparer au mieux tous ces produits locaux très savoureux. Chayote, gombo, fruit à pain, igname, cristophine, corossol, prune de cythère verte ou encore pomme cannelle… Fraîcheur et originalité sont au menu !

Visiter les marchés martiniquais sera également l’occasion de découvrir l’artisanat local : vêtements, nappes aux motifs colorés ou encore bijoux en bois. Cela vous donnera de très belles idées de cadeaux pour faire plaisir à votre famille et à vos amis.

En parlant avec les vendeurs, vous prendrez conscience de la joie de vivre, de la générosité et de la gentillesse des martiniquais. C’est un aspect de notre voyage qui m’a réellement marquée et même touchée. Peu importe où nous allions, il y avait toujours quelqu’un pour nous conseiller, plaisanter avec nous ou demander si nous avions besoin de quelque chose. Ce genre d’échanges est juste inestimable.

3. Gravir la montagne Pelée

S’il n’y avait qu’une seule randonnée à citer lors d’un séjour en Martinique, ce serait celle-ci ! Ironie du sort, nous n’avons malheureusement pas pu réaliser l’ascension de la légendaire montagne Pelée à cause du mauvais temps… C’est une excellente raison pour y retourner, n’est-ce pas ?

Surnommée « la Grande Dame du Nord », la montagne Pelée est effectivement très imposante. Elle culmine à 1397 mètres. Ce qui impressionne davantage, c’est qu’il s’agit d’un volcan encore en activité ! Mais n’ayez aucune crainte, la dernière éruption remonte à 1929 et son activité est surveillée constamment par l’Observatoire du Morne des Cadets. Celui-ci abrite l’un des plus gros sismographes au monde.

Trois sentiers de randonnée permettent de découvrir cet exceptionnel site naturel. La plupart des randonneurs optent pour le sentier de l’Aileron car il y a un grand parking à proximité du point de départ. Su place, vous trouverez sans peine des panneaux avec un itinéraire et surtout quelques conseils. En effet, des précautions s’imposent car certains chemins sont sinueux et glissants. Si vous souhaitez être accompagné par un guide, n’hésitez pas à prendre contact avec le Comité de randonnée pédestre de Martinique.

Au sommet (constitué en réalité de deux dômes imbriqués), vous aurez une vue spectaculaire sur la commune de Saint-Pierre. Si la vue est bien dégagée, vous pourrez même apercevoir la baie de Fort-de-France vers le sud. La météo est toutefois assez capricieuse. Il arrive fréquemment que l’on arrive au sommet de la montagne Pelée avec de jolis nuages qui embrassent les pitons. Un conseil : choisissez la plus belle journée de votre séjour et partez très tôt en matinée.

4. Profiter des plus belles plages de la Martinique

L’une des premières raisons ce pour laquelle on choisit une île comme destination pour des vacances, c’est certainement la plage. S’adonner au farniente, déguster des acras de morue les pieds dans le sable, profiter de la mer ou simplement admirer le coucher du soleil : voilà ce que vous réserve la plage en Martinique.

Même si vous habitez sur la Côte d’Azur et que vous êtes familiers des eaux cristallines, les plages martiniquaises sont hors-catégorie ! Il n’y a qu’un mot pour les définir : PARADISIAQUES. Cerise sur le gâteau : la température de l’eau, surtout du côté de la mer des Caraïbes. Un vrai bonheur.

Il y a des plages qui sont reconnues pour être particulièrement belles. Je vous dresse la liste des plages que je vous recommande, par ordre de préférence :

  • Grande Anse d’Arlet aux Anses-d’Arlet pour sa très jolie église blanche et ses cases créoles colorées ;
  • Grande-Anse des Salines à Saint-Anne avec son étendue de sable blanc et ses cocotiers penchés ;
  • Anse Noire et Anse Dufour où vous pourrez faire du snorkeling et voir des tortues vertes en vous baignant ;
  • Anse Couleuvre pour son côté sauvage et son sable volcanique ;
  • la Pointe Marin et ses petites paillottes pour boire un verre dans un décor de carte postale ;
  • Grande Anse du Diamant qui s’étend sur plus de 4 kilomètres ;
  • la plage de Cosmy à la Trinité qui est petite mais qui offre un très beau panorama sur la baie.

Les « fonds blancs » de la Baignoire de Joséphine, au large de la commune du François, sont également très prisés. Avec une profondeur d’un mètre environ, il est possible de se baigner jusqu’à la taille au milieu de la mer cristalline. Des excursions en bateau, en kayak ou en catamaran permettent de rejoindre ce lieu magique, hautement fréquenté par les touristes.

Même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’une plage, je vous conseille également de faire un détour par l’îlet Sainte-Marie, sur la côte atlantique. Cet îlet est relié à la côte par le Tombolo (« flèche de sable » en italien), une petite étendue de sable de 200 mètres. C’est une véritable curiosité de la nature ! Entre juin et décembre, ce passage vers l’îlet Sainte-Marie disparaît totalement. Si vous voyagez à la bonne période, vous aurez donc le privilège de traverser ce fameux Tombolo. Attention cependant, car la zone est interdite à la baignade en raison des vagues et du courant.

5. Visiter une distillerie

Séjourner en Martinique sans découvrir une rhumerie ? Impossible. Il en existe plusieurs sur l’île ainsi qu’en Guadeloupe, cela fait partie du patrimoine historique des Antilles. Le rhum agricole martiniquais jouit d’une réputation mondiale pour son goût parfumé et détient le label AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) depuis 1996. Ti-punch, planteur ou cocktail Maï-Taï font ainsi le bonheur des amateurs d’apéritifs exotiques.

Parmi les distilleries présentes sur l’île, nous avons fait le choix d’en visiter deux : l’incontournable Habitation Clément dans la commune du François, et la Distillerie Saint James à Sainte-Marie.

L’Habitation Clément est la plus célèbre rhumerie de Martinique. La visite du domaine est payante : 13 € pour les adultes, 8 € pour les enfants. Elle permet de découvrir la fabrication du rhum, de la culture de la canne à sucre jusqu’au vieillissement et la préparation du rhum, mais également la culture créole. Les propriétaires de l’Habitation Clément ont également créé la Fondation Clément qui a pour objectif de faire connaître les œuvres d’artistes antillais. Vous pourrez notamment admirer ces créations l’ancien garage à calèche. N’hésitez pas à consulter a liste des expositions permanentes et temporaires proposées par la Fondation Clément pour préparer votre visite.

Le principal atout de l’Habitation Clément, c’est surtout son somptueux et vaste jardin de 16 hectares. Labellisé « jardin remarquable », ce parc botanique présente une impressionnante collection d’arbres et de plantes tropicales, une palmeraie, un champ de canne à sucre, un verger ainsi qu’une douzaine de sculptures contemporaines d’artistes caribéens ou internationaux. Celle qui m’a le plus touchée est l’œuvre de Thierry Alet, la vive et monumentale sculpture rouge « BLOOD » qui rappelle le douloureux héritage historique des rhumeries martiniquaises et de l’esclavage aux Antilles.

Sachez qu’il est possible de télécharger une application gratuite pour visiter l’Habitation Clément en suivant un itinéraire prédéfini avec des commentaires audios et une carte interactive pour faciliter votre découverte du lieu.

La Distillerie Saint James est une ancienne habitation créole. Elle a été très joliment restaurée puis transformée en Musée du Rhum. À l’origine, le domaine était implanté à Saint-Pierre, mais la ville fut détruite en 1902 fut par l’explosion de la Montagne Pelée. Depuis 1974, la rhumerie a été déplacée à Sainte-Marie et chaque année plus de 3 millions de litres de rhum agricole sont produits. Vous pourrez accéder à une collection permanente qui retrace l’histoire du rhum et de la canne en Martinique.

Nous avons choisi cette distillerie pour le fameux Train des Plantations, qui permet de se balader dans une locomotive à vapeur à travers la bananeraie et les champs de cannes. Mention spéciale au guide qui a rendu cette promenade inoubliable, grâce à son très grand humour et à son « bagou» ! Un vrai coup de cœur, même si le trajet s’est terminé sous la pluie.

La visite du Musée de la Distillerie Saint James est entièrement gratuite, sauf si vous optez pour une visite guidée à 5 €. Celles-ci ne sont possibles que de mars à juin, en période de récolte. La balade dans le Train des Plantations coûtera 5 € pour les adultes, et 3 € pour les enfants (autorisée uniquement pour les plus de 12 ans).

6. S’évader dans le Jardin de Balata

C’est mon coup de cœur de ce séjour en Martinique. Vous connaissez peut-être déjà ma passion pour les plantes, les insectes et les animaux ? Au Jardin de Balata, j’ai été copieusement servie ! Cet endroit est d’une beauté saisissante, car il donne l’impression de plonger dans une véritable forêt tropicale. La Martinique ne porte pas le nom d’ « île aux fleurs ».

Ce jardin privé a été créé en 1982 par Jean-Philippe Thoze, un horticulteur et paysagiste passionné de botanique. Il permet de découvrir la faune et la flore de Martinique, au détour des sentiers aménagés et des ponts suspendus qui offrent de magnifiques panoramas. Votre visite peut durer 1 heure comme une demi-journée, voire une journée entière ! Il est très facile de se « perdre » dans le lieu, tellement il est agréable de se promener. C’est également le lieu idéal pour une activité avec des enfants en Martinique, puisqu’il dispose d’une aire de jeux avec des cabanes et des toboggans.

Côté flore, le jardin abrite une impressionnante collection de plus de 3000 espèces de plantes tropicales. Vous pourrez admirer des balisiers, des héliconias, des broméliacées d’Amérique du Sud, de très beaux hibiscus, des roses de porcelaine, de magnifiques orchidées sauvages, des pandanus panachés, ou encore des anthuriums. La plus grande partie du jardin est réservée aux broméliacées, majoritairement originaires des régions tropicales d’Amérique. Vous trouverez aussi différentes variétés de palmiers et une très jolie bambouseraie.

Côte faune, le jardin regorge d’anolis, ces petits lézards verts que vous pourrez très facilement photographier. La foule ne leur fait plus peur ! Entre les arbres, sur des roses de porcelaine et même sur les barrières de protection, ils prennent le soleil et adoptent des pauses parfois très originales. Bien entendu, vous vous doutez qu’avec autant de végétation, il ne pouvait y avoir que de nombreux insectes. Vous pourrez apercevoir et photographier des papillons, des abeilles et même avec un peu de chance une Matoutou, la célèbre et discrète mygale endémique ! Enfin, grâce à de petits abreuvoirs en hauteur remplis d’eau sucrée, vous pourrez également admirer de somptueux colibris. Ils gravitent inlassablement à l’entrée du jardin, pour le plus grand bonheur des visiteurs.

Le Jardin de Balata est ouvert toute l’année et tous les jours, de 9h00 à 18h00. Je vous conseille de venir à l’ouverture, tôt en matinée. En effet, en période de forte affluence le parking sera très vite rempli. L’entrée coûte 14 € pour un adulte, et 8 € pour les enfants de 3 à 12 ans. Il est possible de réserver votre ticket en ligne, vous économiserez ainsi 1 € sur chaque entrée.

7. Découvrir les fonds marins

Il serait impensable d’aller en Martinique sans découvrir son exceptionnelle faune sous-marine. C’est une expérience magique et inoubliable. Plongée, snorkeling, excursion nautique : tout est possible, mais ne ratez surtout pas ces moments forts en émotion et en émerveillement. Poissons tropicaux, gorgones, tortues marines, crevettes, étoiles de mer, crabes, raies, oursins, calamars, langoustes, anémones, méduses et même dauphins… La liste est trop longue, à vous de les découvrir sur place !

Rappelons que la Martinique est baignée par l’Océan Atlantique à l’Est, et par la Mer des Caraïbes à l’Ouest. Les meilleurs spots de plongée se trouveront alors à l’abri de la houle atlantique, à l’extrême Nord ou au Sud, ainsi que tout le long de la côte Ouest. Au Nord, vous trouverez plutôt des fonds de sable noir, réputé pour ses épaves. Au Sud, vous pourrez admirer de grands plateaux coralliens, avec une belle variété de poissons tropicaux.

Les sites de plongée autour des Anses d’Arlet sont très réputés : pour maximiser vos chances d’avoir une excellente visibilité, faites un tour du côté de Pointe de la Baleine où il y a très peu de courant.

Nous avons également eu la chance de pouvoir admirer les fonds coralliens de la Martinique lors d’une balade en mer avec Aquabulle. C’est une bonne alternative si vous ne vous sentez pas très à l’aise pour la plongée sous-marine. Certains spots nécessitent en effet un bon niveau en raison de l’intensité des courants. Cette activité commentée est également idéale pour observer les fonds marins en famille, avec des enfants.

8. Randonner sur la Presqu’Île de La Caravelle

Il existe de nombreux lieux très sympathiques où randonner en Martinique. Toutefois, je vous recommande de ne pas rater celle de la Presqu’Île de La Caravelle. Cette magnifique réserve naturelle fait partie intégrante du Parc Naturel Régional de la Martinique. Ce sera à coup sûr l’occasion d’une très belle marche, avec d’époustouflants panoramas à la clé.

Pour vous rendre à la Presqu’Île de La Caravelle et rejoindre le point de départ de la randonnée, il vous faudra aller à La Trinité. Suivez ensuite les panneaux qui indiquent les ruines du Château Dubuc. Vous passerez ainsi par le très charmant quartier de Tartane, où je vous conseille de faire une halte avant ou après la randonnée. Je vous conseille de vous garer sur le parking le plus proche du château, et de venir le plus tôt possible car il peu y avoir beaucoup de monde en saison haute.

Il existe deux versions de cette randonnée : un Grand Sentier de 9,8 kilomètres (indiqué pr un cercle blanc entouré de bleu) et un circuit plus modeste qui dure 1h30 (indiqué par un cercle blanc entouré de jaune). Ce deuxième sentier est à privilégier si vous randonnez avec des enfants.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les décors s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. À un moment vous longez la côte et admirez la puissance de la houle, puis à un autre vous évoluez dans une forêt sèche où vous savourez le fait de pouvoir être à l’ombre. Sur le parcours,vous tomberez également sur le très joli Phare de la Caravelle accompagné de sa table d’orientation. Ce sera le point de vue idéal pour faire de très beaux clichés. Point fort de cette randonnée : le passage dans la mangrove. La végétation change alors du tout au tout.

Vous pouvez vous amuser à distinguer les quatre types de palétuviers présents : blanc, gris, rouge et noir. Repérez également les crabes et les bernard-l’hermites (appelés soldats en créole martiniquais) qui se promènent aux abords du chemin.

9. Explorer la Savane des Pétrifications

Rien que son nom évoque déjà un lieu exceptionnel, digne d’un décor de cinéma. Vous ne serez pas déçus : la Savane des Pétrifications, à l’extrême sud de la Martinique, est d’une beauté exceptionnelle. C’est en explorant ce coin de l’île que vous vous rendrez compte de la diversité et de la richesse des paysages martiniquais.

Non loin de la belle plage des Salines, garez-vous au bout du parking de Grande Terre des Salines et empruntez le sentier qui longe l’Anse à Prunes. Cette première partie de la marche se fera dans le sous-bois, à l’ombre. Vous arriverez à une sorte de marais où il vous faudra alors traverser grâce à des rochers glissants et un peu (trop) espacés entre eux. Le petit pont en bois au milieu de l’eau vous aidera dans ce petit jeu d’équilibriste. Une fois passée cette étape, le plus dur sera derrière vous. Le reste de la marche se fera majoritairement sur du plat, avec un sol rocailleux et bien sec.

Ouvrez grand les yeux : le décor est juste incroyable ! Des cactus à profusion, des herbes folles un peu partout (on perd parfois le sentier à force), la roche ocre, le vent qui souffle fort, la mer déchaînée et les falaises abruptes. On ne sait plus si l’on est dans le Far West ou en Martinique ! Explorer la Savane des Pétrifications est un moment irréel, hors du temps. La promenade n’est pas très longue car elle dure environ 2 heures aller/retour.

Petit bonus : en vous baladant dans la Savane des Pétrifications, vous pourrez accéder gratuitement à la magnifique plage de l’Anse Trabaud. Celle-ci est difficile à rejoindre en voiture et son accès coûte normalement 2,50 € puisqu’il faut traverser une propriété privée. N’oubliez donc pas votre maillot de bain et profitez-en !

10. Se régaler grâce à la gastronomie martiniquaise

Terminons en beauté ce top 10 des activités incontournables en Martinique avec l’essentiel : la gastronomie locale ! La cuisine martiniquaise est colorée, épicée, savoureuse, fraîche et authentique. Certaines combinaisons d’aliments sont étonnantes et témoignent de la diversité des plats antillais, issus du métissage. Les amateurs de poisson et de fruits de mer seront évidemment comblés, mais pas uniquement. Les spécialités culinaires de la Martinique sont ainsi très nombreuses :

  • le poulet boucané (mariné puis cuit au grill) ;
  • les acras de morue (des beignets frits, à la fois croustillants et moelleux) ;
  • le Féroce (de la chair d’avocat avec de la morue effilochée, de la farine de manioc et du piment) ;
  • le colombo (du poulet, du porc, de l’agneau ou du cabri mijoté dans de nombreuses épices) ;
  • la sauce chien (avec de l’oignon-pays, du persil, du piment, du thym et de l’ail) ;
  • le boudin antillais/créole (cuit dans un bouillon avec de l’oignon-pays et des feuilles de bois d’Inde) ;
  • le gratin de bananes ou de christophines ;
  • les blaffs (petits poissons marinés dans un court-bouillon avec des épices et du citron) ;
  • les dombrés aux crevettes (petites boules de pâte cuites dans de la sauce tomate) ;
  • le flan-coco ;
  • le sorbet au coco.

Côté boisson vous aurez bien entendu le traditionnel rhum à déguster dans un ti-punch ou un punch-planteur, mais aussi l’incontournable Lorraine, la bière locale brassée au Lamentin. Pour ceux qui n’apprécient pas ou ne consomment pas de l’alcool, vous ne serez pas en reste. Vous pourrez vous rafraîchir avec des jus de fruits frais locaux : fruit de la passion, prune de Cythère, corossol ou encore mangue.

Pour être certain de vous régaler durant vos vacances en Martinique, voici 5 bonnes adresses que nous vous conseillons :

  • Le Marin Mouillage (au Marin) pour sa cuisine savoureuse malgré l’emplacement moyen (au bord d’une route)
  • Le Soleil couchant (Trois-Ilets) pour les meilleurs acras goûtés durant le séjour et une vue directe sur la plage
  • Kaban’Ylan (Anses d’Arlet) pour manger les pieds dans le sable un excellent poisson grillé
  • Chez Bernadette (Fort-de-France) pour de la vraie cuisine créole à emporter ou à manger sur le pouce
  • Le Fond de la mer (Tartane) pour un appétit d’ogre et une vue panoramique sur la mer

Et si vous voyez une pancarte bleue avec écrit dessus « Sorbet fait maison 100% local » devant une maison qui ne paye pas de mine Boulevard François Mitterrand à Tartane : foncez déguster le meilleur sorbet coco du monde ! On ne peut pas faire plus authentique comme bonne adresse.

Plats traditionnels martiniquais

Visiter la Martinique : quelques conseils

Voyager en Martinique demande une certaine organisation. Même s’il s’agit d’un territoire d’Outre-Mer et qu’il n’y a aucune formalité spécifique à réaliser, son éloignement géographique implique certaines conséquences. Choix de la compagnie aérienne, prix des billets, décalage horaire, climat, moyen de transport, logement ou encore préparation des bagages : je vous donnes quelques conseils afin de préparer au mieux votre séjour en Martinique.

?️ Quand partir en Martinique ?

La haute saison touristique se situe entre décembre et avril. En effet, à cette période, c’est la saison sèche en Martinique. La chaleur reste modérée et on se trouve hors de la saison des pluies. Les conditions idéales pour randonner et aller à la plage ! Il faut dire que lors de la saison des pluies, ce sont de véritables trombes d’eau qui s’abattent sur la Martinique. Chaleur, humidité et risque de cyclones dissuadent plus d’un voyageur.

Attention tout de même à la flambée des prix, surtout durant les vacances de décembre et de février. Pour trouver des billets moins cher et bénéficier d’une météo correcte, misez sur les mois de mars, avril et mai et évitez les périodes de vacances scolaires.

✈️ Choisir un vol pour la Martinique

La Martinique est à 9 heures de vol de Paris dans le sens aller, et 8 heures dans le sens retour. Plusieurs compagnies aériennes desservent la Martinique : Air France, Air Caraïbes, XL Airways, Corsair et Level. Air France propose généralement des billets plus chers, mais avec un meilleur service à bord. Nous avons voyagé avec XL Airways à l’aller, et Level au retour. Nous avons nettement préféré la deuxième compagnie, pour le rapport qualité/prix.

Le prix de vos billets peut varier du simple au double, en fonction de plusieurs critères. Ainsi, pour trouver des billets pas chers pour la Martinique :

  • évitez la haute saison touristique et les vacances scolaires ;
  • utilisez plusieurs comparateurs de prix et faites des simulations avec des dates et des horaires différents ;
  • envisagez de prendre deux compagnies différentes à l’aller et au retour (mais attention aux risques car s’il y a une modification de vol !) ;
  • privilégiez les compagnies low-cost si vous n’êtes pas très exigeant sur le confort durant le vol (taille des sièges, qualité du repas servi et présence d’écrans individuels par exemple) ;
  • réservez le plus tôt possible (au moins deux mois avant) ;
  • faites attention aux frais cachés lorsque vous passez par des sites de réservation en ligne.
Le Marin en Martinique

? Comment se déplacer en Martinique ?

Impossible d’explorer l’île sans voiture. Certes, il existe également des bus et des taxis collectifs, mais il n’y en a généralement pas le week-end et cela vous fera perdre un temps fou. Il vous faudra donc faire appel à une voiture de location.

Pour louer une voiture en Martinique au meilleur prix :

  • privilégiez les enseignes locales qui sont généralement moins chères ;
  • étudiez les conditions d’assistance et d’assurance ainsi que le montant des franchises ;
  • faites attention aux frais annexes (GPS, siège auto, deuxième conducteur) ;
  • comparez les offres sur une centrale de réservation comme Rentîles ;
  • n’attendez pas la dernière minute pour effectuer votre location.

Dernier conseil concernant la location de voiture lors de votre séjour en Martinique : ne choisissez pas la plus petite voiture sous prétexte qu’elle est moins chère. Renseignez-vous sur les lieux que vous souhaitez visiter et leur accès. Certaines routes sont difficilement praticables et il serait bête de tomber en panne ou d’abîmer la voiture parce qu’elle n’est pas adaptée pour des chemins sinueux/boueux.

? Où se loger en Martinique ?

Hôtels, gîtes ou locations de particulier à particulier : vous avez le choix. Avant de faire vos recherches sur internet, faites la liste de tous vos critères : climatisation, wifi, cuisine, proximité avec une plage, commerces aux alentours, équipement pour bébé, piscine, etc. Je vous recommande d’éviter les hôtels avec piscine. À quoi bon payer plus cher alors que vous avez la plage et la mer partout en Martinique ?

Durant vos recherches, je vous conseille d’être très attentif aux commentaires des précédents clients sur les plateformes de réservation. C’est comme cela que vous trouverez d’éventuels défauts qui pourraient gâcher votre séjour : climatisation en panne, logement vétuste, wifi défaillant ou encore hôtes peu avenants (ça existe malheureusement). N’hésitez pas à envoyer des messages aux propriétaires avant de faire votre choix. Un échange par mail est souvent très révélateur !

Une fois que vous avez trouvé le logement qui vous intéresse, cherchez sur internet s’il n’est pas disponible sur un autre site. Aussi étonnant que celui puisse paraître, les prix pour un même logement peuvent varier d’une plateforme de réservation à l’autre ! Par ailleurs, certains sites détaillent davantage les équipements présents dans le logement. Vous pourrez ainsi trouver de meilleures informations avant de vous décider.

Voici le logement que nous avons occupé durant notre séjour en Martinique. Il s’agit d’une location chez l’habitant, un bungalow aménagé par de sympathiques propriétaires qui habitent juste à côté. Nous les avons trouvé très accueillants et le logement était parfait. Nous vous recommandons donc cette adresse qui se situe près de la Presqu’Île de la Caravelle, dans la commune de La Trinité.

Bungalow en Martinique

Si votre séjour dure plus d’une semaine, je vous conseille de réserver deux logements différents. Cela permettra de découper votre séjour en deux afin d’explorer toute l’île, du Nord au Sud. La Martinique peut vous sembler petite, mais il faut relativiser. Lorsqu’il est nécessaire de se lever tôt (pour éviter la foule ou se rendre à une activité que l’on a réservée), il est regrettable de rajouter en plus de cela un trajet en voiture qui s’éternise. Nous pensions qu’il était plus judicieux de prendre un logement vers le centre de l’île, mais nous avons finalement regretté notre stratégie.

En résumé : définissez un itinéraire plus ou moins flexible (à adapter selon la météo) dans chaque partie spécifique de l’île (Nord/Sud). Puis réservez deux logements en fonction de cet itinéraire pour faire le moins de route possible.

? Que faut-il prévoir dans sa valise ?

Contrairement à certains voyages en Europe où vous pouvez vous contenter d’un sac à dos, il me semble plus judicieux de voyager en Martinique avec une valise, quitte à payer un supplément bagage. Pourquoi ? Je trouve qu’il est difficile de trouver ce dont vous avez besoin aussi facilement que dans des grandes villes européennes. De plus, les prix (20 à 25 % plus élevés qu’en Métropole) devraient vous dissuader de faire des achats en grande surface ! Ainsi, pour faire des économies, je vous conseille de prévoir dans votre valise :

  • de la nourriture qui se conserve facilement (riz, pâtes, conserves) que vous compléterez ensuite avec des produits frais locaux  (fruits, légumes, confitures, gâteaux, poisson) ;
  • une trousse à pharmacie complète avec toutes vos ordonnances ;
  • des solutions (naturelles ou non, selon vos préférences) contre les moustiques ;
  • des vêtements légers mais aussi de quoi se couvrir durant les nuits plus fraîches ;
  • de très bonnes chaussures de marche et des chaussures adaptées pour la plage ;
  • un ou plusieurs maillot(s) de bain et des serviettes de plage ;
  • un chapeau, des lunettes de soleil, de la crème solaire et tout ce qui vous permettra d’affronter le soleil ;
  • des piles ou une deuxième batterie pour votre appareil photo ;
  • un masque, des palmes et un tuba.

Les denrées alimentaires que vous emportez à l’aller seront consommées : la place libérée permettra de rapporter en Métropole de jolis souvenirs de la Martinique.

? Bon à savoir

Pour terminer, voici un petit pêle-mêle d’informations à bien noter si vous prévoyez de passer vos vacances en Martinique…

⌚ Prenez en compte le décalage horaire en la Martinique et la France métropolitaine lorsque vous choisissez vos horaires de vols. En été, comptez 6 heures de décalage en moins avec la Métropole. En hiver, la différence se réduit : il n’y a plus que 5 heures de décalage. Le décalage horaire est plus difficile à supporter au retour, soyez donc vigilant si vous devez reprendre le travail le lendemain de votre arrivée.

? Attention aux Mancenilliers ! C’est un arbre hautement toxique très répandu aux Antilles, surtout au bord des plages. Ne mangez pas ses fruits et ne touchez pas sa sève qui peut causer de sévères brûlures. Lorsqu’il pleut, ne vous abritez pas dessous car l’eau devient acide.

Mancenillier en Martinique

? Ce petit lexique de créole martiniquais vous permettra d’échanger plus facilement avec les martiniquais, surtout sur les marchés. Mention spéciales pour les expressions créoles, qui sont délicieusement imagées ! Ma préférée : « Fô pas konté zé en bonda poule » (je vous laisse aller voir la signification).

? N’hésitez pas à parcourir le site officiel de l’Office du Tourisme de Martinique ainsi que les réseaux sociaux associés. Vous pourrez trouver plus d’informations et rêver en même temps grâce aux superbes photos et vidéos. Ne faites surtout pas ça s’il pleut chez vous, vous seriez tenté de prendre un billet sur un coup de tête ! Tout en bas du site, à droite, vous trouverez une carte interactive qui vous permet de faire une recherche d’activités en fonction du secteur géographique sur l’île.

? Enfin, comme la Martinique est une destination tropicale, beaucoup de voyageurs redoutent certains dangers (serpent, araignée, requin, etc.) qui peuplent leurs représentations. Inutile de céder à la psychose : renseignez-vous sur les idées reçues et les précautions à prendre lors de votre séjour.

Coucher de soleil en Martinique

Vous êtes désormais prêt à passer de magnifiques vacances en Martinique ! La diversité des paysages vous laissera sans voix, et vous serez inévitablement charmé par la douceur de vivre des martiniquais. Finalement, à la question « Que faire en Martinique ? », il existe mille et une réponses ! 10 jours ne nous ont certainement pas suffi à découvrir toutes les richesses de cette superbe île des Caraïbes. Ce séjour en Martinique nous a donc donné envie d’y retourner, mais aussi de découvrir d’autres destinations aux Antilles. Pourquoi pas la Guadeloupe ?

Avant de vous laisser, voici une petite vidéo qui devrait vous plonger dans l’ambiance de la Martinique :

Si vous aussi vous avez eu la chance et le bonheur de voyager en Martinique, faites-nous part de vos impressions et de vos plus beaux souvenirs en commentaire sous cet article. En attendant le prochain article, n’hésitez pas à trouver de nouvelles idées de destinations pour un futur voyage. À très vite !