Randonnée Sospel Mont Agaisen

La semaine dernière, je vous embarquais avec moi à bord de l’exceptionnel Train des Merveilles afin de découvrir Peillon. Aujourd’hui, que diriez-vous de continuer plus loin sur la ligne et de nous arrêter à Sospel ? Cette magnifique commune des Alpes-Maritimes se situe en plein cœur de la verdoyante Vallée de la Bévéra. Chargée d’Histoire, elle constitue également un véritable paradis pour les amateurs de randonnée ! Préparez votre sac et chaussez-vous : nous partons pour 11 kilomètres de marche à travers de splendides paysages méditerranéens, lors d’une boucle au Mont Agaisen. Cette randonnée à Sospel fait sans conteste partie des plus belles balades dans l’Arrière-Pays niçois !

Randonnée à Sospel : itinéraire de la boucle du Mont Agaisen

Pour trouver cette idée de marche pédestre à Sospel et au Mont Agaisen, nous nous sommes référés à l’excellent guide Arrière-Pays Niçois : 20 belles balades publié en 2018 aux Éditions Belles Balades. Je ne peux que vous conseiller de le découvrir. C’est une véritable mine d’or pour explorer les plus beaux sites de l’Arrière-Pays de Nice ! Vous pouvez également retrouver l’itinéraire de cette randonnée au Mont Agaisen sur le site Randoxygène du Département des Alpes-Maritimes

Itinéraire de Randonnée à Sospel au Mont Agaisen

Voici les caractéristiques de cette magnifique randonnée à Sospel, au Mont Agaisen

  • Distance : 11 kilomètres
  • Dénivelé : + /- 455 mètres
  • Durée : 3 heures (sans pauses)
  • Niveau de difficulté : facile

Hormis une ascension parfois assez raide, cette marche ne présente pas de véritable difficulté. Elle est très facile d’accès en transport en commun puisque le départ de la randonnée se fait depuis le village de Sospel. Contrairement à la randonnée à Peillon que je vous présentais la semaine dernière, cette fois-ci il n’est pas possible de raccourcir l’itinéraire de cette marche puisqu’il s’agit d’une boucle.

Après avoir arpenté les ruelles calmes et pittoresques de la vieille ville de Sospel, vous traverserez l’historique Pont-Vieux pour débuter la montée dans la forêt puis sur l’ancienne voie militaire vers le Mont Agaisen. En redescendant vers Sospel, vous continuerez de profiter de magnifiques panoramas sur la Vallée de la Bévéra et emprunterez un sentier qui serpente le long de très belles oliveraies.

En traversant Sospel et en suivant cet itinéraire, sachez que vous emprunterez une petite partie de la Reale Strada, la Route Royale qui reliait le comté de Nice à Turin au XVIIIe siècle. Aussi appelée Route du Sel, elle permettait le trafic de nombreuses marchandises (dont le sel, abondamment consommé par les éleveurs piémontais). La Route Royale participait ainsi à l’enrichissement et à la prospérité de Sospel mais aussi d’autres villages tels que l’Escarène, Breil, Saorge ou bien Tende.

Départ de la gare de Sospel

Grâce au Train des Merveilles, vous pouvez rejoindre Sospel en 55 minutes de trajet depuis la gare de Nice-Ville. L’aller-retour vous coûtera 15,20 €. Vous pourrez même bénéficier des commentaires d’une guide conférencier sur le trajet si vous prenez le train de 9h16 en période estivale !

Retrouvez toutes les informations relatives au Train des Merveilles sur le site de l’Office du Tourisme Tende-Vallée des Merveilles. Vous pouvez également réserver en ligne votre billet Nice-Sospel sur le site du réseau TER Provence-Alpes-Côte d’Azur

Après moins d’une heure de trajet en train depuis Nice, vous voici donc à la gare de Sospel. Première étape de cette randonnée : rejoindre la vieille ville. Si vous préférez remettre cette visite de Sospel à la fin de votre balade, c’est tout à fait possible. Toutefois, je vous conseille d’effectuer cette promenade à Sospel en début de matinée. Cela vous permettra de profiter de la quiétude du lieu, surtout le week-end et en période d’affluence touristique. Par ailleurs, si vous souhaitez venir en voiture à Sospel, vous pourrez laisser votre véhicule sur le parking de la gare ou près de la vieille ville.

Entrée du village de Sospel

Pour rejoindre le centre du village, empruntez l’avenue Al Borriglione puis tournez à droite au rond point. En à peine 2 à 3 minutes, vous atteindrez Sospel sans difficulté.

Visiter Sospel et découvrir son riche patrimoine historique

La visite du village et du centre historique constitue l’un des temps forts de cette randonnée à Sospel. Engagez-vous dès le début dans les ruelles ombragées et étroites du vieux village. L’atmosphère y est très singulière en matinée : presque aucun bruit, à part celui de vos chaussures sur les pavés. Cette partie de la vieille ville est déserte et semble s’être figée dans le temps.

Rapidement, vous arrivez sur une immense place ensoleillée faite de galets, devant l’imposante Cathédrale Saint-Michel de style baroque. Sachez-le : vous vous trouvez devant la plus grande église des Alpes-Maritimes ! L’ampleur de cet édifice témoigne de l’époque où Sospel était le siège d’un évêché.

Suite à plusieurs épidémies de peste au XVIe et au XVIIe siècles, les sospellois décident de la reconstruire pour encourager la protection divine. Les travaux s’achèvent alors en 1762. D’autres rénovations interviennent en 1888, après le séisme qui a secoué la Ligurie et la Provence orientale. Bien plus récemment, en 2014, de nombreux spécialistes de la région et d’Italie se sont attelés durant 12 mois à d’importants travaux de restauration de l’Église Saint-Michel, notamment à l’intérieur où les décorations étaient en très mauvais état. Depuis 1951, l’église est classée Monument Historique et elle rayonne aujourd’hui sur toute la ville de Sospel. Elle continue d’accueillir de manière régulière des messes catholiques.

Admirez sa façade à trois portes : elle a été entièrement refaite lors de la reconstruction. Toutefois, si vous observez bien le clocher de style roman, vous remarquerez peut-être qu’il s’agit de l’original, datant ainsi du XIIIe siècle. N’hésitez pas à visiter l’intérieur de l’église. Elle est tout aussi remarquable que sa façade, avec de somptueuses fresques sur son plafond.

Cathédrale Saint-Michel à Sospel

Continuez ensuite votre exploration de la rive droite de Sospel en vous engageant à droite de l’église. Vous arrivez sur une place plus animée, où vous trouverez enfin les sospelloises et les sospellois aux terrasses des bars et des cafés. En définitive, le centre historique abrite plusieurs édifices remarquables : la Chapelle des Pénitents rouges, celles des Pénitents blancs et des Pénitents gris ainsi que plusieurs maisons de style gothique aux façades décorées en trompe-l’œil. Pour en savoir plus sur le village et vous tenir informé du programme des manifestations locales, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’Office du Tourisme de Sospel

Afin de terminer cette visite de la vieille ville de Sospel, rendez-vous sur les rives de la Bévéra. Traversez cette rivière franco-italienne en empruntant le Pont de la Libération. Prenez le temps d’admirer les jolies maisons colorées le long des berges. Le décor est somptueux et fait penser aux charmants villages italiens. Plus loin, vous apercevez un deuxième pont : il s’agit de l’historique Pont-Vieux. Nous passerons par celui-ci au retour. En attendant, entamons sans plus attendre notre ascension vers le Mont Agaisen !

Montée vers le Col de l’Agaisen

Une fois sur l’autre berge, suivez les panneaux indiquant la direction du Col de l’Agaisen. Remontez le boulevard du Général de Gaulle avant de tourner aussitôt à gauche, sur la voie communale du Serret. Elle vous conduit devant une école que vous dépasserez par la gauche en suivant le chemin de Cantamerlo. Celui-ci commence à prendre de la hauteur par rapport à la vieille ville de Sospel.

Chemin de randonnée à Sospel

Suivez le chemin jusqu’à une épingle où vous prendrez tout droit, toujours en suivant les pancartes qui indiquent le Col de l’Agaisen. Vous quittez alors les routes goudronnées pour un chemin que vous allez suivre sur plus de 2 kilomètres. Le chemin traverse d’abord des de très jolies oliveraies, puis rejoint ensuite la forêt. Profitez de la vue dégagée pour faire une petite pause photo : le paysage est déjà admirable.

Un peu plus loin, le sentier pédestre monte en lacets dans un versant plus aride à la végétation rase. À cette étape de notre randonnée à Sospel, vous vous rendrez vite compte qu’il ne fallait pas oublier votre chapeau et vos lunettes de soleil… Si vous êtes assez attentif, peut-être réussirez-vous à observer les reptiles (serpents ou lézards) qui dorent au soleil ? Ce fut notre cas, mais ils étaient bien trop rapides pour être pris en photo malheureusement !

Après un dernier passage dans la forêt (qui rafraîchit quelque peu), le sentier finit par rejoindre une route au niveau d’un embranchement. Empruntez la route qui monte, en face de vous, sur environ 200 mètres. Bifurquez alors sur la droite par un chemin qui grimpe. Les panneaux indiquent notamment la Baisse de Fighièra . Poursuivez sur ce chemin qui continue de monter, en délaissant sur votre gauche un autre sentier.

À la prochaine intersection, continuez tout droit puis tournez sur la droite. Vous marchez alors à l’ombre de la forêt, profitant ainsi à nouveau d’un peu de fraîcheur. Vous finirez par atteindre une sorte de carrefour avec de nombreuses directions possibles. Pas de panique ! Coupez tout droit face à vous pour regagner la route qui vous conduira au Mont Agaisen.

Direction le Mont Agaisen

Après trois épingles, la route se sépare en deux. Vous pouvez ainsi rejoindre le sommet du Mont Agaisen de deux manière possibles :

  • en empruntant la route à droite ;
  • en continuant tout droit puis en passant par un petit chemin sur la gauche.

Le site abrite l’Ouvrage de l’Agaisen, une ancienne fortification de la ligne Maginot. Il se compose de plusieurs bâtiments militaires construits en 1930 et utilisés par les français pour défendre la zone frontière jusqu’en 1940. En contrebas puis au sommet du Mont, vous pourrez alors observer l’entrée de la caserne et plusieurs blockhaus. De même que l’Église Saint-Michel, l’Ouvrage de l’Agaisen est inscrit à l’inventaire des Monuments historiques de France

Casemate à Sospel

Aujourd’hui, le lieu est entretenu et restauré bénévolement par une équipe de volontaires. Pour connaître tous les détails historiques et techniques, n’hésitez pas à parcourir le site de l’Ouvrage de l’Agaisen. Vous y trouverez un lien vers leur page Facebook, régulièrement alimentée par de nouvelles actualités. Durant l’été, vous verrez ainsi que quelques visites commentées sont organisées par les bénévoles de l’association EO3-Agaisen

C’est parti : grimpons enfin au sommet du Mont Agaisen ! L’endroit est atypique et offre une vue sensationnelle sur le bassin sospellois et les reliefs voisins. Dominant à 751 mètres d’altitude, il fait aujourd’hui le bonheur des parapentistes en quête d’un lieu de décollage. D’ici, vous pouvez également observer plusieurs ouvrages de la ligne Maginot sur les sommets aux alentours.

Un sol mot m’est venu à l’esprit en observant religieusement le paysage : splendide. Je vous laisse visionner un petit aperçu du panorama dans cette courte vidéo sur mon compte Instagram. Depuis le sommet, vous apercevez le village de Sospel et la somptueuse Vallée de la Bévéra.

C’est l’endroit idéal pour pique-niquer et faire une petite sieste à l’ombre. Bref, accordez-vous cette pause pour profiter de la magie du lieu, avant de redescendre vers Sospel.

Retour au village de Sospel

Pour repartir, rejoignez d’abord le carrefour aux multiples chemins qui vous a conduit jusqu’ici. Empruntez celui qui part vers l’Est, dans la forêt. Il s’agit du premier chemin sur votre gauche lorsque vous vous remettez exactement à l’endroit où vous êtes arrivé avant d’entamer votre montée vers le Mont Agaisen.

Le chemin, relativement plat au départ, s’enfonce dans la forêt. Il s’achemine ensuite vers la droite et vous changez de versant et de végétation : les feuillus laissent place aux résineux. Vous amorcez alors la descente. Selon la saison, vous pourrez admirer les multiples fleurs et les magnifiques étendus de genêts, tout en surplombant la Vallée de la Bévéra. Cette randonnée à Sospel offre définitivement de superbes panoramas tout au long du parcours !

Randonnée dans les Alpes-Maritimes

Par la suite, le boisement laisse place aux oliviers et vous passez à côté d’une propriété avant de rejoindre un route. Poursuivez sur le minuscule chemin, presque face à vous. Nous avons longtemps hésité, pensant nous être perdus, car le sentier était partiellement embroussaillé lors de notre passage ! Vous êtes sur la bonne voie : le chemin finit par rejoindre à nouveau une route que vous descendez sur quelques dizaines de mètres.

Tournez ensuite à gauche en empruntant quelques marches au début d’un chemin. La descente se poursuit au milieu des propriétés et débouche sur une nouvelle route goudronnée : le chemin du Vier. Empruntez-le sur la droite : il vous conduit à l’école que vous avez vue en début de parcours.

Ça y est, il ne vous reste plus qu’à redescendre au village. En repartant, empruntez le fameux et très beau Pont Vieux de Sospel. Il servait autrefois de péage sur la Route du Sel. S’il vous reste du temps avant le prochain train, n’hésitez pas à arpenter de nouveau le village ou à faire une halte à la terrasse d’un café. Vous avez bien mérité un petit verre pour vous rafraîchir !

En rejoignant la gare, jetez un coup d’oeil derrière vous : ne serait-ce pas le Mont Agaisen que vous voyez là ? Dire que vous y étiez il y a à peine une heure… Depuis votre descente du train, il n’attendait en fait que vous !

Il y a des balades dans l’Arrière-pays niçois qui sont de véritables coups de cœur et cette randonnée à Sospel en fait bien partie. L’itinéraire qui nous conduit du vieux village jusqu’au sommet du Mont Agaisen est un ravissement pour les yeux. Inutile de chercher plus loin si vous voulez admirer d’incroyables panoramas sur la Vallée de la Bévéra ! Cette fois encore, le Train des Merveilles nous a permis d’explorer l’un des plus beaux endroits des Alpes-Maritimes. Gageons qu’il en existe bien d’autres encore…

Si cette randonnée vous a plu, n’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux et à nous laisser un commentaire pour donner votre avis. Laissez-vous également surprendre par de nouvelles idées d’escapades et de randonnées en France et sur la Côte d’Azur en naviguant sur ce blog.

À bientôt pour un prochain article !