Brioche perdue aux fruits rouges

La hantise de tous les fins gourmets : tomber sur un restaurant « attrape-touristes ». Il faut bien reconnaître que dans ce domaine ce n’est pas le choix qui manque… Alors, si vous recherchez une bonne adresse sur la Côte d’Azur où déjeuner à petit prix, j’ai ce qu’il vous faut ! Je vous donne rendez-vous dans le Carré d’Or, afin de tester le restaurant Büma à Nice. « Büma », c’est la contraction et l’assemblage du nom de famille des deux propriétaires du restaurant. L’une adore cuisiner, l’autre aime le contact avec les gens. C’est ainsi que ce couple a décidé de créer le restaurant fin 2018, épaulés par un autre cuisinier pour travailler à flux tendus avec des produits frais. Il ne m’en fallait pas plus pour me donner envie de découvrir cette adresse… et vous la faire découvrir par la même occasion !

Que peut-on manger à Büma  ?

Enseigne du restaurant Büma à Nice

Ouvert du lundi au samedi, de 9h00 à 16h00, le restaurant Büma à Nice est essentiellement un lieu pour déjeuner. Ses atouts : le rapport qualité/prix et la fraîcheur des produits. Tous les matins, le propriétaire du restaurant se rend lui même chez son fournisseur pour réapprovisionner les stocks en fruits et légumes, en viande et en poissons frais.

La semaine (du lundi au vendredi), Büma propose un plat du jour à 10,50 € et différentes suggestions à la carte. Le samedi midi, vous ne pourrez choisir que parmi une douzaine de suggestions à l’ardoise. Le prix grimpera donc en conséquence (entre 13 et 18€ le plat). Pas d’entrées, mais un choix de 3 ou 4 desserts pour terminer sur une note sucrée.

La carte est assez courte mais variée. Voici des exemples de plats que vous pourrez déguster :

Suggestions du jour
  • gnocchis frais à la crème de courgette (13€)
  • burger au bœuf ou au poulet (14€)
  • pavé de saumon à la sauce teriyaki (15€)
  • tartare de saumon (15€)
  • raviolis frais fourrés à la sauce tomate et à la burrata (16€)
  • tartare de bœuf/à l’italienne (15€ / 16€)
  • magret de canard entier sauce miel (18€)
  • filet de bœuf avec une sauce au vin rouge (18€)

Les intitulés sont simples et sans chichi, à l’image des plats. Tout le monde peut trouver de quoi se faire plaisir : les plats proposés sont classiques, avec des produits appréciés par la majorité d’entre nous.

Un service aux petits soins et un lieu chaleureux

L’un des points forts de Büma, c’est son accueil. En salle, vous serez reçus et servis par l’un des propriétaires du restaurant. Souriant, avenant et à l’écoute, il prend le temps de vous expliquer en détail la composition de chaque plat. Les intitulés des plats sont courts, alors n’hésitez pas à lui demander plus de précisions. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est aux petits soins ! On ressent tout de suite son envie de mettre à l’aise les clients, et ce même s’il y a de l’affluence dans le restaurant.

Salle du restaurant Büma à Nice

Le lieu est cosy, décoré sobrement mais avec goût. Certes, il est assez petit : comptez environ 25 places assises à l’intérieur. Toutefois, la terrasse (ombragée) installée sur le trottoir offre la possibilité pour une vingtaine de personnes supplémentaires de déjeuner. Rassurez-vous : la rue est assez calme.

Terrasse du restaurant Büma à Nice

Pas de musique et peu de tables voisines : vous déjeunerez très certainement au calme, surtout si vous arrivez assez tôt, avant que le restaurant ne se remplisse.

Tartare de saumon, raviolis frais et brioche perdue aux fruits rouges : verdict ?

Nous n’avons malheureusement pas pu profiter du plat du jour car notre déjeuner s’est déroulé un samedi. Enfin, il faut le reconnaître : nous avions moins de scrupules à nous faire plaisir en piochant parmi la douzaine de plats au choix sur la carte !

J’ai choisi pour ma part le tartare de saumon. Le plat pouvait être accompagné de frites fait-maison, de salade, ou de légumes. Est-il indispensable de préciser que j’ai choisi les frites (#antihealthy) ? Blague à part, je regrette finalement de ne pas avoir demandé un peu des deux : des frites et de la salade. En effet, je m’attendais à ce que le tartare soit servi automatiquement avec de la salade, ce qui n’était pas le cas. J’ai bien aimé mon plat : le saumon était frais, et les graines de grenade ont apporté une petite touche d’originalité. Toutefois, j’aurais préféré que le tartare soit plus relevé. Un peu de piment, de baies roses, de moutarde, de câpres ou encore d’herbes aromatiques auraient donné plus de « peps »  au plat. Les frites étaient pour leur part très bonnes. Je les ai trouvées plus moelleuses que croustillantes, entre les « potatoes » et les « french fries ».

Tartare de saumon et frites du restaurant Büma à Nice

Mon binôme a quant à lui opté pour les raviolis à la sauce tomate et à la burrata. Les raviolis fourrés au bœuf étaient fondants, et la sauce tomate assez douce/sucrée au niveau du goût. Concernant la burrata… Qui n’aime pas la burrata ??! C’est forcément un argument de poids au moment de choisir son plat ! Pour le tartare de saumon comme pour le plat de raviolis, les quantités étaient suffisantes : rien à redire de ce côté là.

Raviolis à la sauce tomate et à la burrata du restaurant Büma à Nice

C’est au moment du dessert que j’ai acté ma décision de ranger Büma dans la catégorie des bonnes adresses ! Comme la burrata citée précédemment, la brioche perdue est une valeur sûre ! Enfin, théoriquement. Il est vrai que j’ai déjà goûté des brioches perdues qui laissaient à désirer… Ce n’était pas du tout le cas à Büma ! Gourmande, riche et savoureuse : voilà les mots que j’emploierai pour qualifier la brioche perdue aux fruits rouges que j’ai pu déguster. Là encore la portion était assez généreuse pour 6€.

Brioche perdue aux fruits rouges du restaurant Büma à Nice

Au final, nous en avons eu pour 37€ à deux : deux plats + un dessert (que nous avons partagé).

Quelques conseils pour votre venue au restaurant Büma

Si vous souhaitez tester vous aussi le restaurant Büma, voici quelques conseils qui peuvent s’avérer utiles :

  • Vous pouvez savoir quel est le plat du jour si vous consultez les stories de Büma en fin de matinée sur leur page Instagram (il suffit de cliquer sur la photo de profil en haut à gauche)
  • Venez avant 12h30 pour le déjeuner, car le restaurant est assez petit et certains plats ne sont plus proposés au-delà de cette heure
  • Ne faites pas l’impasse sur le dessert ! Il vous reviendra à 5 ou 6€ et il est de qualité

Le restaurant Büma à Nice est sans conteste une bonne adresse pour déjeuner. Le rapport qualité/prix est là : vous pourrez déguster des plats frais et copieux à un tarif tout à fait raisonnable (en semaine 15,5€ le plat du jour + un dessert). La carte est succincte mais le choix est varié. En bonus, vous aurez droit au sourire et à l’accueil attentionné du propriétaire ! Rendez-vous au 4 rue Grimaldi, en plein centre-ville de Nice, pour vous faire votre propre opinion 😉

Pour suivre l’actualité du restaurant Büma sur les réseaux sociaux et avoir un aperçu en photos des plats proposés dans ce restaurant, rendez-vous :

Si vous souhaitez découvrir les autres restaurants que je vous conseille à Nice, ne ratez pas les autres articles de ce blog à ce sujet. Et, comme toujours, n’hésitez pas à me faire parvenir vos suggestions de bonnes adresses afin que je puisse les tester !