Le restaurant Akoya à Nice

Amateurs de cuisine japonaise, cet article est pour vous ! Attention, la bonne adresse à Nice que je vous présente aujourd’hui est loin de répondre aux clichés des restaurants japonais. Pas de sushis ou de ramen, mais plutôt des plats traditionnels japonais frais et savoureux. Direction le quartier de la Libération à Nice, où le choix en matière de restauration est assez vaste. À deux pas de la Place du Général de Gaulle, le restaurant Akoya à Nice m’a charmée grâce à son accueil chaleureux et à son authenticité. Une excellente adresse pour un déjeuner sur place ou à emporter, dans la pure tradition de la cuisine asiatique.

Le restaurant Akoya à Nice, une bonne adresse dans le quartier de la Libération

Avec son vaste marché et la récente rénovation de la Gare du Sud, le quartier de la Libération est un lieu de passage incontournable pour les niçois. De jour comme de nuit, il est donc très animé grâce aux nombreux commerces de bouche présents aux alentours. Si vous vous éloignez quelque peu du marché et de la Place du Général de Gaulle, vous tomberez ainsi sur un petit restaurant du nom d’Akoya. Une véritable pépite lorsqu’on souhaite déjeuner à petit prix.

Quand et comment venir à Akoya ?

Le restaurant Akoya se situe au 5 avenue Villermont à Nice, tout près de l’arrêt de tramway « Libération ». Coincé entre deux immeubles, il pourrait presque passer inaperçu ! À proximité, vous aurez la possibilité de vous garer facilement si vous venez en voiture. Plusieurs places de stationnement jouxtent l’avenue de Villermont, notamment près de la Poste. Vous pouvez également vous garer au parking fermé de la Gare du Sud.

Le restaurant est ouvert du lundi au samedi tous les midis, et également le vendredi et le samedi soir. Akoya est donc une bonne adresse à privilégier pour un déjeuner. Si vous ne souhaitez pas manger sur place, le restaurant offre également la possibilité de prendre à emporter. Cela peut s’avérer pratique si le restaurant est déjà complet, étant donné qu’il est assez petit.

N’hésitez donc pas à réserver par téléphone avant votre venue. Pour vous tenir informé de l’évolution des horaires, vous pouvez consulter la page Facebook du restaurant qui est régulièrement alimentée avec des photos de plats et diverses actualités.

Le restaurant Akoya à Nice

Petit mais chaleureux

Vous connaissez certainement cette expression : « Tout ce qui est petit est mignon ». Au restaurant Akoya, le dicton se confirme ! Le lieu est assez petit, puisqu’il ne peut accueillir qu’une quinzaine de personnes à l’intérieur. Fort heureusement, le restaurant compte également une très belle terrasse végétalisée. Une dizaine de personnes supplémentaires peuvent ainsi déjeuner tout en profitant du soleil, car la terrasse est parfaitement orientée à cette heure de la journée.

Si vous prenez votre repas à l’intérieur, vous pourrez profiter de la cuisine ouverte. Personnellement, j’ai cependant préféré déjeuner à l’extérieur sur la terrasse qui est très agréable. Attention tout de même au bruit des voitures : à midi, la circulation sur l’avenue Villermont peut être assez dense en semaine.

Le gros point fort de cette adresse, c’est certainement son accueil. La patronne du restaurant vous reçoit avec sourire, attention et disponibilité. On se sent ainsi tout de suite très à l’aise, et on n’hésite pas à demander plus d’explications sur les intitulés des plats. Tout au long du repas, vous serez certain de passer un très bon moment car le service est aux petits soins !

Pour mesurer la qualité d’un restaurant, il y a un indice qui ne trompe pas : la présence d’habitués, ces clients qui reviennent régulièrement pour un repas. Lors de notre visite à Akoya, ce fut le cas. Le lieu se remplit rapidement à l’heure du déjeuner, et les clients semblent déjà connaître ce restaurant japonais dans lequel ils prennent plaisir à revenir depuis bientôt deux ans.

Une cuisine japonaise authentique

« Tradition, simplicité et authenticité » pourrait être la devise du restaurant Akoya à Nice. Une carte courte mais efficace, des produits frais et savoureux : que demander de plus ? Si vous n’êtes pas (encore) un habitué de la cuisine japonaise, c’est l’occasion de découvrir des plats typiques du Japon que vous aurez du mal à goûter ailleurs sur la Côte d’Azur. Petite particularité : tous les plats sont préparés par un jeune cuisiner français, formé par un chef japonais.

Que peut-on manger à Akoya ?

La carte est très réduite puisqu’elle ne comporte que quelques plats. Elle se renouvelle régulièrement. Le jour de notre venue au restaurant Akoya, nous avons eu le choix entre trois plats et seulement deux desserts. Toutefois, je préfère manger de véritables repas faits maison dans un restaurant qui offre peu de choix. Plus la carte est longue, plus vous prenez le risque de tomber sur un assemblage de produits déjà préparés.

Voici des exemples de plats traditionnels japonais que vous pourrez déguster à Akoya :

  • du Gyu tataki Don (rôti de bœuf à la fois cru et mariné sur du riz) ;
  • du Yakiniku gohan (sauté de bœuf à la sauce soja et à l’huile de sésame) ;
  • des Ja-ja-men noodles (nouilles à la sauce miso avec du porc haché et des pousses de bambou) ;
  • du Tsukune yasai amazu (boulettes de poulet avec des légumes en sauce) ;
  • de l’Oyakodon (poulet et œuf sur du riz) ;
  • du Yakiniku Don (sauté de beauf sur du riz avec un œuf mollet) ;
  • de l’Okonomiyaki (omelette avec des crevettes et du chou) ;
  • du Yasai fry (légumes frits) ;
  • du Saba nitsuke (maquereau à la japonaise avec du saké).

De temps en temps, vous aurez également des mets plus classiques tels que des tempuras de légumes (option végétarienne), des gyozas (raviolis en forme de chaussons) ou encore du curry de légumes. Comptez entre 10 € et 16 € pour un plat. Les plus chers sont ceux à base de saumon.

Côté dessert, l’originalité est aussi au rendez-vous ! Attendez-vous à des saveurs inconnues avec des délices sucrés tels que :

  • des daifuku à la fraise (fraise fraîche enrobée d’une pâte de haricots rouges) ;
  • du shiratama (boulettes de farine de riz gluantes) ;
  • de la glace au sésame noir ;
  • du cheese cake au thé vert matcha ;
  • du cake au yuzu.

Enfin, pour les boissons vous retrouverez notamment :

  • le traditionnel saké (à déguster froid ou chaud) ;
  • l’Asahi (la bière blonde la plus vendue au Japon) ;
  • la Kirin (une bière maltée de grande qualité) ;
  • l’Umeshu (un alcool de prune) ;
  • des vins français et du prosecco.

N’hésitez pas à parcourir la page Instagram du restaurant Akoya pour voir à quoi ressemblent les plats et en découvrir de nouveaux.

Verdict : un déjeuner qui tient ses promesses

Nous avons testé le restaurant Akoya en semaine, le mercredi midi. En venant très tôt, à l’ouverture, nous avons pu facilement trouver une place en terrasse sans réserver. Comme vous avez pu le lire précédemment, le service a été impeccable. La patronne nous a reçu avec beaucoup de gentillesse et a été attentionnée tout au long du repas. Elle a répondu à mes nombreuses questions sur les plats en détaillant parfaitement tous les ingrédients, toujours avec le sourire. Le service était donc parfait !

Comme plats, nous avons choisi le saumon zuke don (du saumon cru mariné sur du riz) et le negi-shio-buta-don (du porc mijoté sur du riz).

Avant que nos plats ne soient apportés, nous avons eu droit à de petites entrées comme mises en bouche. Une agréable surprise ! Il s’agissait en fait d’une purée de pomme de terre (que l’on a pris pour une boule de glace au début étant donné l’aspect…) accompagnée de morceaux d’aubergines marinés. L’ensemble était très doux, léger et savoureux.

Mises en bouche au restaurant japonais à Nice

Viennent ensuite les plats, que l’on devine tout de suite assez copieux. Par ailleurs, un petit bol de crudités accompagne chaque plat : salade, radis et carottes râpées. Au delà de la quantité, la qualité était aussi au rendez-vous. Le saumon zuke don était réellement savoureux, très frais et parfaitement équilibré en termes de saveurs. Je craignais d’avoir un plat un peu trop assaisonné avec de la sauce soja, ce qui n’était pas du tout le cas. Les tranches de saumon étaient généreuses, un vrai régal ! Le negi-shio-buta-don était quant à lui tout aussi bon, avec des morceaux de porc mijoté très tendres et délicieusement parfumés.

Pour terminer, nous avons eu le choix entre deux desserts : le daifuku à la fraise (une sorte de mochi fourré avec une fraise) ou de la glace au thé matcha et au sésame noir. Notre choix s’est porté sur la glace, dont les parfums nous intriguaient. Il faut reconnaître que le rendu est assez déroutant ! La glace au sésame noir est très puissante en goût : soit on aime, soit on déteste. La glace au matcha est un peu plus neutre, avec un goût plus délicat. Là encore on aime ou pas, mais on a le mérite d’avoir fait une véritable découverte gustative.

Au final, nous avons passé un excellent déjeuner, à la fois original et savoureux. Le rapport qualité-prix est excellent pour un déjeuner en semaine, étant donné l’emplacement et la fraîcheur des produits.

Glace au thé japonais matcha et au sésame noir

L’authenticité est le maître-mot du restaurant Akoya à Nice. Rares sont les restaurants qui ne récoltent QUE des avis positifs sur internet, ce qui est le cas ici. Je vous invite à faire vos propres recherches : vous ne croiserez que des commentaires élogieux sur cette bonne adresse niçoise. Une plongée savoureuse dans la cuisine asiatique que je vous invite à découvrir vous aussi de toute urgence ! Si vous êtes fan de ce style de cuisine, n’hésitez pas à découvrir d’autres idées de restaurants japonais qui valent le détour.

Et vous, connaissiez-vous déjà l’Akoya ? Je vous invite à partager votre avis en commentaire sous cet article. J’attends également vos suggestions de bonnes adresses sur la Côte d’Azur afin que je puisse les tester.

Je vous donne rendez-vous mercredi prochain pour un nouvel article. En attendant, découvrez d’autres idées de bonnes adresses sur la Côte d’Azur où vous régaler . À très vite  !